• votre commentaire
  • Cette méthode est utilisée pour le nettoyage de monument, pour décaper des peintures, mais également pour nettoyer des graffitis. En effet, cette technique est très largement employée dans la lutte antigraffiti du fait qu'elle est très efficace quel que soit le support à nettoyer. En employant cette méthode pour la lutte antigraffiti, l'utilisateur est sûr d'avoir le meilleur rendu et la meilleure rentabilité possible.

    Ce procédé présente un avantage à ne pas négliger, il respecte totalement l'environnement. Effectivement, aucune pollution n'est émise, ni dans l'eau ni dans l'air. D'ailleurs, la quantité d'eau utilisée est très faible afin ne pas qu'il y ait de gaspillage. Il n'y a pas besoin, non plus, de rajouter des produits chimiques pour le nettoyage de la surface souillée. Les abrasifs employés sont totalement naturels et suffise largement pour le décapage. L'efficacité est totale et respectueuse de la nature et de la surface traitée.


    votre commentaire
  • La technique Hydrogommage est un procédé visant à nettoyer tout type de surfaces dégradées. Cette méthode a été spécialement conçue pour le nettoyage de supports sensibles. Lors de leur restauration, ces surfaces ne seront donc pas détériorées par le nettoyage. Elle est de ce fait très efficace et très respectueuse, que ce soit pour la surface à traiter ou pour l'environnement.

    Ce procédé utilise une hydrogommeuse qui va projeter un abrasif naturel, mélangé à de l'eau et à de l'air, directement sur la surface à nettoyer. Ce mélange est projeté à basse pression pour être plus efficace. De plus, du fait qu'une large gamme d'abrasif peut être employée, la méthode est d'autant plus efficace. De ce procédé en a découlé une nouvelle technique, l'aérogommage. Cette fois, seul l'air est mélangé à l'abrasif. Le tout est également envoyé à basse pression pour un meilleur rendu.

    photo kit2

    votre commentaire
  • GB June 05 CCCroydon VaOui, il y en a des beau... (on parle de graffiti on s'entend)... mais pour chaque beau graffiti réalisé par un vrai artiste sur un emplacement dédié il y a 150 ou plus de graffitis et tags sans valeur artistique qui souillent les murs, bâtiments et autres éléments du patrimoine public.

    La plupart des graffitis et tags sont une agression qui a un impact beaucoup plus important qu'une simple expression de révolte et de non conformité. Il y a un coût véritable associé aux graffitis et tags, qui est supporté par le contribuable. Le coût est dans le nettoyage et la prévention de ces souillures.

    Alors que peuvent faire les villes ?

    Il existe plusieurs solutions, présentant des avantages et inconvénients. Ce blogue vise à être un endroit d'échange entre artiste graffiti et technologie urbaine.


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique